AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lester K. O'Kingheart-B. - British Touch - Big-hearted poet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar

Lester K. O'Kingheart-B.

Localisation : Non loin d'Helena.

MessageSujet: Lester K. O'Kingheart-B. - British Touch - Big-hearted poet   Lun 10 Fév - 23:32



My name is... Lester K. O'Kingheart-B.
« Not me under respect not, I look like an angel, but I can be your worst nightmare. »


» Nom(s) :  O'Kingheart - Blezile.
» Prénom(s) : Lester Kyle.
» Age : 17 ans.
» Orientation sexuelle : Hétérosexuel, 'fin personnellement je m'occupe de ma soeur, le reste est...optionnel.
» Sexe : Masculin, mon boxer en contient la preuve.
» Date de naissance : 17/12.
» Lieu de naissance : Londres.
» Nationalité : Anglais.

» Pourquoi être venu ici ? : J'ai tout simplement suivi ma frangine Helena.
» Temps passé ici ? : Cinq longue années.

» Physique résumé : 1m87. 84 kilos. Cheveux courts & rouges. Yeux presque rouges, noisettes parfois ambrés.
» Caractère résumé : Souvent souriant. Quelque peu bavard. Colérique sous ses allures calmes. Possessif. S'entendant très bien avec sa sœur. Bon élève. Organisé.  
» Phobies et passions : Phobie des araignées. A peur de décevoir ceux qui l'entourent. Se passionne la littérature, aimant citer des écrivains à tours de bras pour corriger les gens.
» Un péché mignon ? : L'île flottante mais aussi les chewing-gum.


Caractère & Physique
« T'es comment ?»
» Caractère :
•Joyeux. Sur ton visage blanc et plein de gaietés, on peut voir une grande joie de vivre. Toujours avec ton chewing-gum au bec, toujours à faire des inepties et sans te poser de question, tu profites de la vie. Tu n'hésiterais jamais à donner de ta joie de vivre, pour que sur le visage de tes "amis", de ta famille, enfin surtout d'Helena naisse le bonheur. Il est vrai qu'avec cette dernière, ce n'est pas toujours chose facile, surtout quand mademoiselle n'en fait qu'a sa tête. Tu supportes ses caprices, tu supportes sa mauvaise humeur même si parfois, tu voudrais céder. Tu voudrais soupirer, grogner, et même te plaindre. Pourtant, sur ton visage d'ange rien qu'un sourire restera. Pas un brin de haine, ni de rancune. Elle le mériterait, après tout les ennuis qu'elle t'a causé, mais quoi que tu te dises, le fait qu'elle soit ta sœur l'emporte. Tu es la joie et en un sens, tu es sa joie.

•Protecteur. Tu te lasses bien souvent de devoir intervenir et de corriger ceux qui considèrent ta sœur comme une proie facile. Il la pense facile à aborder, à draguer, à avoir dans leur couche. Jusqu'à ce qu'il tombe sur toi. Ton regard hautain, ta grande taille, tes pics. Tu ne veux pas être agréable, tu ne veux pas être un ange avec eux. Tu veux tout simplement les frapper, les insulter et leur faire bien comprendre que tu ne seras jamais loin d'Helena. Tu ne comptes pas le nombre de fois où on a voulu te sous-estimer. Comment oublier ceux qui ont déchanté en terminant leur courses, le visage à même le sol. Un homme sculpté comme toi, sportif, ne peux pas avoir peur d'idiot comme eux. Tu n'as jamais pratiqué quelque arts martiaux que ce soit. Tu sais te battre à l'ancienne et les sports que tu as pratiqués, on affiné tes sens, tes réflexes et ton adresse. Ne te rappelles-tu pas la fois où tu as mis hors compétition un dragueur qui voulait ta starlette de sœur. Ne te rappelles-tu pas qu'a l'aide d'un balai, tu l'avais mis K.O. Un lancé magistral pour une fin fort comique. La rencontre d'un objet du quotidien ménagé et les jambes d'un idiot sans quand principe. Il n'a pas aimé ce que tu lui aies fait, ni la honte que cela lui a apportée. Mais de cela, tu t'en fiches. Tu protèges ta sœur et c'est tout ce qui compte.

•Studieux. Tu es un élève modèle qui jamais ne rate un cours. Tu pousses même ta rousse et chipie de sœur à y aller aussi. Tu fais toujours en sorte d'être en avance dans tes cours, dans tes devoirs. Tu n'es pas un intello, mais tu sais que par ta culture tu surpasses le reste de ta classe. Il te vient parfois l'idée que si ta sœur n'était pas là, tu seras entouré de personne aussi inculte et niaise que possible. Tu ne te vois pas comme le meilleur, simplement comme un homme cultivé et qui en ai conscient. Tu aimes reprendre quiconque se pense plus cultiver que toi, surtout quand ces derniers te répètent bien des inepties. Tu aimes que l'on te cite des auteurs, des peintres, des écrivains ou encore des cinéastes, sachant de quoi on parle. Comme tu le dis si bien : "la culture, c'est comme un parachute, quand on n'en a pas, on s'écrase." Tu sais que plusieurs demoiselles te tournent autour comme des vautours pour ta science, mais tant que Helena sera là, ces dernières seront au second plan.

•Possessif. Tu es un peu comme la bête avec sa rose et sa belle. On touche à ce qui t'appartient et tu n'as hélas aucune limite. La dernière personne qui t'a volé ton instrument à terminer le nez dans la terre. Le dernier mec qui a osé tenter d'abuser d'Helena s'est prit son pied dans les bijoux et tu n'as pas été plus clément. Surtout la rencontre d'un menton et de ton poing avec la plus grande violence. Tu la protèges, la couves limite et tu te fiches de savoir si elle est d'accord ou non. Tu es fidèle à tes amis, tes amours, tes emmerdes et ta chieuse de rousse, parce que c'est ainsi. On te surnomme le lion, l'aigle ou encore le buffle quand bien même tu es assez fin. Le lion, car si on t'appartient, tu ne partages pas. L'aigle du fait de ta manie de veiller sur ta sœur de loin sans rien dire. Quant au buffle cela rappelle la violence avec laquelle tu frappes ceux qui ont abusé de ta patience ou t'ont importuné en touchant aux êtres chers à ton cœur. Sincèrement, tu n'as rien de ville, de mauvais, tu es possessif et tes réactions bien souvent démesurées en sont la preuve. Possessif jusqu'au bout des ongles et ce n'est pas Helena qui s'en plaindra. Grâce à toi, dieu sait qu'elle a évité des lourds et des goujats. Tu es un peu, le chasseur d'idiot.

•Organisé. Ta manie assez obsessionnelle de tout ranger à sa place peut parfois en énerver pas mal. Malgré tout, tu te fiches bien de leur avis et ranger tes affaires, ta chambre, et même parfois celle de ta sœur, a son détriment. Tu n'es pas quelqu'un de maniaque, mais d'après toi, travailler dans un lieu rangé et organiser ne fait que rendre le dit travail plus soigné. Tu ne pourras jamais partager ta vie avec une personne dont le désordre ne choque pas. Tu ne comprendras vraiment pas ces gens vivant dans le désordre, qui ne trouve dans ce véritable capharnaüm qu'une vie que tu penses si futile. Ils te disent qu'ils trouvent finalement toujours ce qu'il cherchent alors qu'il leur faut plus de temps à trouver l'objet de leur besoin que toi à ranger ce dis bazar.

•Calme. Voilà un trait de ton caractère à double tranchant. Tu peux rester des heures et des heures aussi paisibles qu'un jardin remplit de cerisier. Pas un trublion, pas un énergumène ne peut troubler ton calme plat. Bien souvent, c'est ce comportement qui te rend à la fois si différent et si complémentaire de sa chère sœur. Elle le feu et toi l'eau. Hélas, ce même calme peut en déstabiliser plus d'un. Il te rend sec, hautain et dur avec bien des gens. Ce calme à pourtant des effets bénéfiques sur ton entourage. Qui voudrait s'énerver, se défouler sur un homme aussi détendu que le flocon tombant sur le sol. Tu es celui qui sourit, celui qui détend, celui qu'on pense gentil et non-méchant. Tu es vu comme l'homme chaleureux à la facette glacée pourtant si présence. Un mystère qui ne cesse de perdurer.

•Volcanique. Sous ta coquille de calme, de douceur fébrile, se cache le démon. Tu sais être calme comme la rivière, pourtant, il arrive que cette dernière se transforme en un raz-de-marée. Ce changement soudain se lira sur ton visage d'ange ou dans tes mouvements. En colère, tu sembles beaucoup moins serein, voir enragé. Ton regard est alors noir comme l'encre et tes poings serrés au point de te former des énormes veines sur le bras. Tu ne comptes plus le nombre de personnes ou de fois, où dans ta colère quelqu'un a souffert. Ces personnes le méritaient le plus souvent, mais cela t'a laissé quelque remords. Il t'arrive d'être énervé sans raison valable, juste parce qu'un détail ou même un fil de ton pull te dérangent. C'est infime, c'est idiot, mais ça te prend la tête. Un peu comme les énergumènes qui tourne autour de ta chère sœur Helena. Que ce soit pour se moquer d'elle pou la draguer ou encore pour prendre le dessus sur cette jolie rousse. Sauf qu'aucune de ses trois propositions ne t'a jamais fais plaisir. Te ne les laisse donc pas faire même si tu dois en arriver aux mains. Tu as déjà défendu Helena des tonnes de fois, même enragé comme elle, même e rogne, tu l'as toujours défendu. Ta colère te sert de bouclier, mais non pas pour toi, mais pour elle. La rage dans la douceur ou l'inverse. Qui sait après tout, mis à part ta propre soeur ?

•Cultivé. Tu es un homme qui cherche la connaissance où il peut et sait la trouver. Tu aimes enrichir ce que tu sais déjà par de nombreuses anecdotes, secrets et explications en tout genre. Tu essayes au maximum d'être incollable sur bien des sujets pour ne pas subir la sensation d'être tout simplement inculte. Tu te sentirais si mal et en un sens si ridicule. Tu dévores les livres comme on dévorerait un gâteau. Toi, qui peux passer ton temps, même aux heures les plus froides les yeux rivés sur un livre. Que ce soit Goethe, Molière, mais aussi Ikkyū Sōjun, tous, on favoriser ta culture. Ils ont fait germer en toi la curiosité, la connaissance et l'arbre de la passion littéraire. Tu ne le sais pas, car cela n'attire pas ton regard, mais ta sœur admire cette science, cette fougue de la passion dans laquelle tu es avec les livres. Elle ne te l'avouera pas, mais tu joues le modèle. Pourtant, même toutes ses connaissances ne t'ont pas rendu avare, ni vantard, tu restes simple et cultivé.

» Physique :  Bien que le caractère de Lester soit multi-facette et qu'il soit une grande part de sa personnalité, son physique, à lui aussi son impact dans le dramatis persona qu'est ce jeune homme.

Ce qui saute aux yeux, quand on ose poser le regard sur Lester, c'est sa taille. Parmi les Japonais dont la taille est bien souvent petite, il semble encore plus imposant. Elle est une force et un handicap certain. Pour préciser sa taille, je vous direz qu'il mesure en tout et pour un mètre quatre-vingt-sept. S'il avait été d'origine asiatique, il est sur et certains que Lester aurait détonnés. Son envergure est encore plus étonnante quand on aperçoit le jeune homme accompagné de sa jumelle. S'ils sont allongés tous les deux l'un contre l'autre, la différence est flagrante. Quand la douce rousse ne lui arrive qu'au milieu du cou, lui la dépasse d'un peu plus d'une tête. On comprend facilement que la différence si étonnante, soit également la raison du réconfort que la jumelle vient chercher chez Lester. Dans une foule, jamais le jeune homme ne sera perdu ou hésitant. Elle lui permettra de surplomber le reste du monde, comme il dit si bien et d'ainsi pouvoir s'imposer rien que par sa présence. Il vous toisera naturellement sans pour autant le vouloir vraiment. Il semble être le colosse imperturbable, l'immense protecteur de sa cadette, mais sachez le, ce n'est pas qu'une apparence, il la protégera réellement. Et s'il doit user de sa haute stature pour qu'elle n'ait rien, il le fera sans hésitation. Comme il dit souvent : "La nature m'a taillé comme un géant, je me dois de protéger ma fragile Helena." Cette grande taille est comme je le disais un handicap, autant au niveau de la praticité qu'au niveau vestimentaire. Un physique avantageux, pour un inconvénient permanent, sauf pour s'occuper d'elle.

En plus de sa taille, c'est la musculature de Lester qui étonne. Des épaules droites et sportives se dressent sous son cou avec fierté. Elle sont la preuve qu'il peut soutenir chaque supplice, pour la seule femme importante à ses yeux, sa carmin adorée. Pour elle, il a subi la mort d'Owen, bien des disputes entre eux et leurs parents, et même la jalousie de plusieurs hommes, soutenantes de tout son corps la demoiselle sans jamais faiblir. C'est l'une des raisons pour lesquelles il s'est forgé un corps de la sorte. Sous les piliers inébranlables qui boivent le poids des peines, vient son thorax. Si, on a l'occasion de le voir torse nu , on peut voir à quel point la nature l'a modelé comme une statue grecque. Je ne vous parle pas d'une perfection sans tâches, mais bien de muscles dessinés sur le haut de son corps. Plus d'une fois, alors qu'il dormait, il avait senti l'ex chanteuse retracer les formes de ses muscles dans son sommeil comme pour se rassurer qu'il était bien là pour elle. Il était, celui qui à chaque seconde la retenait d'une chute violente, d'une altercation. Un protecteur dont le corps blanc comme l'albâtre, était aussi rude que sculpté. Rien qui pouvait le faire devenir envieux face au bodybuildeur, puisqu'il l'avait rendu ainsi pour mieux préserver sa jumelle d'un monde qui après l'avoir mainte fois briser, ne devait plus la toucher. C'était une décision prise par Lester quelque temps après le décès de regretter Mc.Side et il en serait toujours ainsi. Que ce soit ses pectoraux taillés comme s'il était en granite, son ventre plat aux abdominaux apparent ou ses bras secs, mais vifs, rien chez Lester ne pouvait mettre en doute sa capacité à défendre et escorter l'ancienne RedStar. De plus, il était un grand sportif, car après tout, il avait bien dû s'occuper pendant les longues tournées. Du squash, au hockey en passant par le basket, il avait été curieux à bon escient. Comment le jeune homme aux cheveux de feu, aurait-il pu regretter d'avoir fait de son corps une machine de rapidité et de réflexe. Il ne comptait plus le nombre de fois où Helena dans la gène ou la maladresse aurait fini en mauvaise posture, ou se serait cassé quelque chose s'il n'avait pas été là. Plus, il y pensait et plus il se disait que son corps avait été façonné par sa jumelle.

Pour ce qui est du visage, ses iris oscillant entre l'ambre, le rubis et la noisette sont sa marque de fabrique. Leurs couleurs varient en fonction de la luminosité rendant tantôt son regard ténébreux et d'autre fois plus tendre. La teinte si étrange de ces derniers ne fait que s'accentuer quand il s'expose pendant un long moment à l'astre d'Hélios. Dans ces conditions, l'ambre, le rubis et la noisette s'unissent dans une couleur presque irréelle. On ne peut pas dire qu'avec un tel regard, le jeune homme athlétique puisse dépareiller de sa sœur, car tout deux, on finalement des yeux déconcertants. Comme si Artémis elle-même avait décidé ainsi, Lester possède des cheveux rouges presque auburn qui ne font que renforcer la pigmentation de ses pupilles. Rarement coiffé et bien souvent en bataille, il arrive qu'ils cachent une partie du regard du fils O'Kingheart, lui donnant un air plus mystérieux sans que cela soit voulu. Dans sa totalité, le visage est gracile, au trait fin, mais restant fort masculin. Sous sa chevelure se cachent deux boucles d'oreille identique à celle de sa sœur. Une lune d'un côté et un soleil de l'autre. Le soleil et l'obscurité, la douleur et la joie, Lester et Helena, triste quand ils sont séparés, toujours heureux de se retrouver. C'est un bel homme sans trop en faire. Il sait qu'il n'a pas été détestait par la nature, mais n'en fais pas un éloge. Un sourire sincère et doux peut apparaitre sur ses lèvres fines et douces, hélas seule sa moitié fraternel peut en avoir le privilège. Il estime que quiconque voit son sourire doit le mériter. Or sa cadette mérite amplement de le voir chaque jour, car sans elle, il n'est rien. Sa bouche n'a connu qu'une seule peau délicate, une seule, celle de sa jumelle. Que ce soit pour un baiser sur le front, la joue ou même le cou. Ou alors pour des baisers chastes, mais plus intimes.

Comme pour parfaire sa personnalité, Lester ne se pare que de tenue aussi colorée que sa sœur. C'est si étonnant et si flagrant quand on les voit ensemble. Des accords de couleur qui s'harmonisent, des nuances de bleu, de rouge ou toujours de noir pour mieux se fondre et se compléter. L'un de ne fonctionne pas sans l'autre et c'est ainsi que le jeune homme se vêtit chaque jour. Ses poignets sont ornés de bracelet noir de jais et recouvert de pic fait d'acier et de résine. Après la mort d'Owen, Lester à décider de marquer la date de ce dur évènement à même sa peau pour ne jamais oublier qu'il était un ami cher et un homme que méritait sa cadette. Un décès qui a crée une peine dans le cœur des deux jumeaux à jamais. Il se permet de porter un regard sur sa sœur, quand même elle s'habille pour ne pas se sentir à côté, ou en désaccords le plus flagrant. Il veut qu'elle soit fière de lui chaque fois qu'elle le voit, qu'elle se sente protéger et rassurée. Et ce n'est pas sa voix douce et chaleureuse qui contredira cela. Une voix tels, le velours et la soie venant fredonner des paroles aux oreilles de la jolie rousse, pour lui murmurer des mots tendres ou encore lui dire qu'elle l'insupporte. Que voulez-vous, quand bien même entre eux, c'est à la limite de l'amour fou, tout couple à ses disputes. 
Histoire
« On veut tout savoir ! »
"Délaissés, nous sommes des enfants délaissés."

Ainsi serait la phrase qui résumerait l'enfance des jumeaux O'Kingheart. Né d'un père musicien et d'une mère qui avait été son manager, il n'aurait pu deviner la suite, ni leur grande déception de la famille. Leurs parents, les avaient après tout abandonnés dans l'austérité la plus totale du nord de l'Angleterre. Leur père avait choisi sans scrupule de partir avec sa femme, en les laissant seuls, toutes les deux. Comme si cela n'avait pas été suffisant, ce geste allait détruire le groupe dont était leader. Pourtant, les enfants durent tout de même vivre sans eux. Ainsi alors que sa sœur brillait magnifiquement du haut de ses huit ans en chant, Lester lui s'était mit à la guitare. Il n'était peut-être pas le meilleur des musiciens, mais pour s'adapter et avoir une oreille musicale, il était un as. Ils s'étaient doutés que leur mère les surveillaient, pour savoir ce qu'il devenait sans elle, sans eux.

Leur vie, avait fini par se résumer à jouer, chanter et se disputer avec leurs parents. Autant dire que cela n'avait rien d'agréable pour les jumeaux devenu inséparable. De plus, les médias en avaient eu assez de Monsieur et Madame O'Kingheart et préféraient maintenant braquer leur appareil sur leur progéniture. Le temps continua son cours jusqu'à leur onzième année. Ce fut à partir de là qu'ils décidèrent ensemble, main dans la main et sans se lâcher de se débrouiller seuls. Il était évident que cette si longue absence avait fini par rendre les deux enfants aussi rancuniers que possible face à ceux qui les avaient mis au monde. Des deux, c'était Lester qui éprouvait le plus de haines, au point qu'a chaque dispute, c'était lui qui rouge et en colère terminait chaque confrontation. Son caractère était devenu aussi tranchant qu'un rasoir et sa seule préoccupation étaient de protéger du reste du monde celle qui avait partagé le ventre de leur mère et ouvert les yeux avec lui. Il se disait qu'il ne quitterait jamais sa carmin adoré et qu'ils ne feraient jamais de bonnes rencontres tous les deux. De leur côté, les médias ne cessaient d'inventer des histoires aussi ridicules que rocambolesque, pour ternir l'image de la famille. C'était un cap décisif, pour savoir s'ils étaient tout deux capables de vivre sans la figure qu'étaient leur père et leur mère.

Alors maintenant âgé tout deux de 15 ans , ils étaient membre d'un groupe de musique nommé Hell-O. Helena devenue Redstar en chanteuse ; lester en guitariste et Owen leur ami, en bassiste. Owen Mc.Side, celui qui avait prouvé aux deux inséparables que l'amitié malgré ce lien intense pouvait exister. Il s'était lié d'amitié avec Lester lors d'un cours de guitare poussée et quand il avait fait la rencontre de la jumelle, cela avait été l'amour fou. Le grand et sportif jeune homme avait donc choisi de rester là, tout en laissant assez d'air au nouveau couple pour voir sa moitié fraternelle heureuse.

Tout allait pour le mieux dans un certain équilibre. Le groupe chantait, le trio rigolait ensuite ensemble et le guitariste de l'ombre s'occupait du matériel. Hélas, un bonheur qui semblait pourtant si intemporel fut briser sans que ni les jumeaux, ni leur ami ne puisse changer cela. Cela se passa à la fin d'un concert agité où, dans un geste d'amour Owen avait attrapé sa bienaimée pour l'embrasser avec passion. Le geste était tendre, amoureux, mais un râle brisa cela. Celui du petit ami de la rouquine. Qui agressé par un fan devenu hystérique, tomba sur la scène sans donner signe de vie.La suite fut violente, tragique et si douloureuse. Sortant des coulisses à vives allures, le grand rouquin se mit à rouer de coups le fan avec rage avant de tourner le visage vers son ami suffoquant. Le voir ainsi, meurtri, au bord de l'agonie, fit couleur sur le visage de Lester des larmes de tristesse et de colère. La tête du fan claqua sur la scène au même moment où Helena tombait à genou devant le cadavre de son prince. Après un moment, Lester emmena malgré les protestations, sa jumelle loin de ce spectacle.

Le tueur fut traduit en justice, mais même cela n'aida pas es jumeaux à retrouver une vie normale. Maintenant qu'Owen était mort et que Helena avait décidé de briser le groupe, ils devaient trouver un lieu. Ce ne fut pas simple, cela leur prit bien du temps , de la douleur et un deuil si compliqué à faire, mais finalement Little Illusion fut leur bouée de sauvetage. Que ce soit l'ex chanteuse, ou la guitare sans trop de carrières, tout deux pourraient vivre plus serein. Les souvenirs affluaient en eux, mais ils ne se séparaient jamais, au grand jamais.

•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•-•

- Hey, Les'...?
- Hum ?
- I love you. I love you more than anything in this world.  
- You know well that I love you just as much, you are my twin, my half and we cannot enjoyed to leave.


Derrière l'écran
« Et enfin ... »


» C'est quoi ton p'tit nom ? : Skinshooter.
» Ton âge ? : 21 ans et toutes mes dents.
» Quelques hobies ? : Littérature, Dessin, Musique.
» Comment t'as trouver le fow ? : Ma curiosité m'a amené dans ses lieux.
» Tu as lu le règlement ? On va vérifier : [...] et je veux manger des madeleines devant un disney et avec du chocolat chaud avec Helena. u_u - Validosh. ;"D

» Tes disponibilités ? : 3-5/7

(c) code par RITS-U -And thanks, RITS-U !-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Lester K. O'Kingheart-B. - British Touch - Big-hearted poet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» iTagX iPhone & iPod Touch & Safari
» Briefing de la Mission 00D14 ( Salle de brief du Blue Touch) ( Adj Freeman, Ost, La Firebirds)
» Charly Acciari - Touch My Electro
» The Jacky Touch'
» Appli Nabaztouch sur Iphone/Ipod Touch qu'en pensez vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A little illusion. :: La paperasse. :: Validées-